Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2019 «   Galerie.sur.le.toit «   2007 «  

A faire durant les vacances 'circonstancielles'



Nous sommes en train de préparer la résidence- formation qui s'intitule 'A travers champs' et qui aura lieu à Niederhaslach début août 2007 et dont le but sera d'imaginer des suites pour les participants à Précaritas et pour Précaritas. A partir des parcours de chacun et avec la présence de divers intervenants, nous tenterons d'imaginer ou d'envisager les perspectives et de voir de quelle manière chacun pourra mettre en place son fonctionnement futur, individuellement ou collectivement.

Nous évoquons également les pistes pour le projet de 2008. Nous n'allons pas reproduire Précaritas car nous préfèrons lui garder un caractère unique. Cependant nous allons continuer à développer un projet qui s'inscrira dans un contexte social donné et qui permettra de mesurer la place qui est réservée à l'art et aux artistes.
Nous pensons actuellement à la mise en place de résidences en entreprise. De proposer à cinq entreprises (ou assimilées), opérant dans des domaines différents d'accueillir un artiste sous une forme qui serait préalablement contractualisée. L'artiste serait ainsi immergé dans un contexte durant un temps donné et y effectuerait un travail qui serait valorisé au sein du terrain d'accueil ainsi que lors d'une exposition que nous organiserions au Syndicat Potentiel et aussi à travers un blog 'restitutif'.
Il s'agirait de proposer aux entreprises ou autre lieu d'accueil de payer l'artiste plutôt que l'œuvre : un mécénat qui prenne en compte la pratique quotidienne de l'artiste et qui ne soit pas réduit à l'achat d'une œuvre sortie de son contexte.
Il est question pour ce projet, de s'appuyer sur une reconduction du soutien de la Région Alsace ainsi que sur une participation financière de l'entreprise d'accueil. Et donc, tout en laissant son entière liberté de création à l'artiste, l'entreprise participerait ainsi à la création contemporaine, non pas en achetant une œuvre, mais en donnant les moyens à l'artiste d'exister en tant que tel et en l'accompagnant dans sa démarche. L'entreprise, elle, y trouverait son compte en participant à l'émergence d'un art en phase avec le monde environnant et enrichirait sa culture d'entreprise du voisinage d'un artiste (et d'autres arguments encore qui sont à la mode).
Mais bon, il encore trop tôt pour développer ici ce projet que je suis par ailleurs en train d'écrire en le situant plus largement dans un cadre de recherche sur les pratique artistiques et circonstantielles d'aujourd'hui. Car, si ce projet prend forme, il servirait certainement de terrain expérimental à une recherche sur ce que, pour l'instant, je nomme : art circonstanciel.

Comments




Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n