Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2019 «   Galerie.sur.le.toit «   2007 «  

Récit de quelques rendez-vous



A la DRAC Alsace:
Depuis peu à la DRAC de notre région, il y à un nouveau conseiller aux arts plastiques. Il s'est assez rapidement intéressé à notre structure et nous l'a montré dans les échanges verbaux que nous avons eus, ici et là et par le financement qu'il a défendu pour nous, au sein de son institution. Lors d'une récente rencontre entre lui et l'équipe Précaritas, nous avons évoqué la part théorique de notre projet : l'importance d'en définir les contours et de façon pédagogique, d'en expliquer les enjeux sociaux et artistiques. Nous avons parlé de Blanchot (du dés-astre), de Foucault, de Deleuze, de Paul Ardennes, d'éducation populaire, de Duchamps, de Bourdieu, de Baudrillard, de Lévinas... En sommes, de la dissémination de l'art en divers champs et des multiples lectures que l'on pouvait en faire selon l'angle de vue que permet la situation sociale, professionnelle, géographique... dans laquelle on se trouve. Nous avons aussi évoqué le projet d'immersion en entreprise pour l'année prochaine dont je parle dans l'article précédent. Nous avons proposé à notre conseiller de venir à la résidence de Niederhaslach (67), et dont l'objet est la recherche de dispositifs et de contextes pouvant accueillir l'art . Il nous a assuré de sa présence.

Au CEAAC:
Au centre européen d'actions artistiques et contemporaines, nous avions rendez-vous avec la responsable. J'y étais avec René et Jeff. L'objet de la rencontre était de voir comment le CEAAC pouvait d'une manière ou d'une autre s'associer à l'action Précaritas. Mais cela n'a rien donné. Nous avons discuté, non pas de la place des artistes, mais de la place qu'il fallait pour exposer un artiste, de métrage carré, de surface d'accrochage, du prix du Ceaac et de plusieurs sujets qui, on se demande en quoi, concernent l'idée d'une pratique artistique contemporaine. J'avais dit plusieurs fois avant le RDV à mes collègues que je ne savais pas en quoi il fallait rencontrer le CEAAC et lorsque nous en sommes sortis, je crois qu'ils ont compris mon appréhension.

Comments




Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n